La plume et les mots du Gabon

sociolinguistique, discours, littérature, arts

22 octobre, 2007

Prisca Olouna

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 17:32

priscaolouna.jpg Prisca Olouna

 olounaprisca.jpg La Force de toutes mes douleurs. 

  Loin de ne pas nous présenter une autobiographie des plus gaies, l’oeuvre de Prisca Olouna retrace les misères d’une jeune  fille sur laquelle s’acharne un destin très noire. La Force de toutes mes douleurs est ce  discours rigoureux sur une société en porte  à faux avec  un mot bien grand : l’intégration.

2 réponses à “Prisca Olouna”

  1. Isis dit :

    Le titre donne vraiment envie de lire cette oeuvre.
    Bien trouvé.

  2. Lucien dit :

    j’ai lu « La force de toutes mes douleurs. »
    une belle composition française.

    écrit avec un peu trop de pudeur (comme peur de rallumer la flamme de quelques désagréments, l’histoire fleurtant un moment avec le côté politique) selon moi, j’ai l’impression que la force cette histoire (pleine de drames, de douleurs, blessures) est resté à l’interrieur de l’auteur et n’a pas saisit la chance de la plume et de l’encre et du papier pour sasir le lecteur.

    c’est l’histoire d’une famille gabonaise dont le père est haut fonctionnaire. la famille a la chance de vivre un peu partout à l’étranger et n’a pas à se plaindre jusqu’au jour le père est arbitrairement tué. on reni à son épouse le droit à l’héritage; elle est spoliée du fait- semble t-il- de ne pas appartenir à la même ethnie que son mari. l’auteur aide sa mère dans un combat pour retrouver leurs droits. la prison les accueillera. il est aussi conter la maldie d’un frère.

    le récit se tient.
    mais il aurait été, à mon humble avis, préférable que l’auteur nomme le nom des ville; on se serait moins perdu en imaginant qu’elle ville se cache sous l’appelation Frenchville et autre…

Laisser un commentaire

 

quelques mots parmi tant d'... |
MA PETITE FEE |
Sur une île un trésor |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mona... lit ça!
| le blog de jeanluke et des NEQ
| Le jeux Lyrique