La plume et les mots du Gabon

sociolinguistique, discours, littérature, arts

29 juillet, 2008

Etienne Tayo : l’image de l’intellectuel

Classé dans : questions — azokhwaunblogfr @ 8:06

La perception qu’a l’africain moyen de l’intellectuel est des plus mitigée. Pour beaucoup, il s’agit d’un rêveur qui crache sur la nourriture et préfère s’envoler vers les nuages: « Au lieu de manger sa part tranquillement, il embête le monde avec sa morale. C’est çà qu’on mange? », entend t-on souvent dire. L’intellectuel est parfois l’objet de raillerie jusque dans sa propre famille: « 

Vous vous imaginez quand c’est votre propre femme qui commence à dire que vous êtes fou. Et que parfois elle le dit devant les enfants! Tout çà parce qu’elle a été instrumentalisée par les gens du pouvoir qui lui font comprendre qu’un homme qui refuse la nourriture pour des idées n’est pas normal. Ce discours passe d’autant plus que vos difficultés financières sont réelles. Et votre épouse qui vous harcèle croit vous ramener sur le bon chemin. On vous amène ainsi à perdre l’autorité et sur votre femme et sur vos enfants », raconte un intellectuel.

Qu’en pensez-vous de cette assertion en la projetant dans le cadre du Gabon?

2 réponses à “Etienne Tayo : l’image de l’intellectuel”

  1. Leslie dit :

    l’exercice intellectuel dans le contexte dépeint, fait penser que pour que l’esprit soit subtil il faut que le ventre s’allège. il faut être léger pour pouvoir s’envoler. belle image.
    il semble difficile dans le contexte que nous connaissons dans notre Gabon, de faire vivre les idées, de penser et de disserter sans éveiller des railleries.
    si la femme de cette citation pense ainsi, c’est qu’elle ne se trouve pas au même niveau que son époux, donc veut le ramené plus bas.

  2. Tout à fait , mais est t-elle seulement capable de réflexions?

Laisser un commentaire

 

quelques mots parmi tant d'... |
MA PETITE FEE |
Sur une île un trésor |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mona... lit ça!
| le blog de jeanluke et des NEQ
| Le jeux Lyrique