La plume et les mots du Gabon

sociolinguistique, discours, littérature, arts

26 décembre, 2008

ECHOS DU CHEMIN: autour du thème de l’inquiétude et de la mort

Classé dans : critique et analyse — azokhwaunblogfr @ 15:33

 A PROPOS DU RETRAIT  DE DEUIL L ‘AUTEUR DIT 

Pour ma part comme pour beaucoup d’autres personnes,l’écriture est un mélange de l’imaginaire et du vécu de l’auteur. C’est pourquoi on  trouve des produits courants comme les cotis,  les boissons modernes ( djino, regab, etc) à côté des provisions venant du terroir.

En ville, le vin de palme est une boisson rare. C’est pourquoi les membres du retrait de deuil veulent en boire à bas prix lors de ce court séjour au village.

Les églises catholique et protestante sont implantées dans les centres urbains ou d’autres regroupements plus importants que le village. Les responsables ont leurs raisons non liées au degré d’animisme des villageois.

Les églises éveillées installent parfois de petites cellules de prière dans les villages et qui ne sont pas comparables à de véritables églises.

Le mwiri est à la fois un mythe et une société secrète des hommes..Les femmes ont les leurs comme le nyembé ou ndjémbé, le lyssimbou, le mougoulou, etc. Le mwiri a été prévu ici parce-que ce retrait de deuil fait suite à la mort d’un homme qui etait initié à ce rite. Le choix d’un homme est tout simplement un hasard.

L’épopée Mumbwang est maîtrisée à la fois par les hommes que par les femmes. Le choix d’une femme est ici hasardeux.

Après  avoir mangé, les convives laissent leurs assiettes sur les tables où les hotesses ont plus de facilité pour les ramasser.

La société actuelle est métissée culturellement, c’est pourquoi ce retrait de deuil a des formes traditionnelles et modernes.

La veuve peut rester dans la famille de son mari décédé même si elle n’a pas eu d’enfant.

La présence des enfants est tout simplement un facteur qui resserrent un peu plus les liens entre celle-ci et sa belle famille

 Les questions qui ont suscitées ces réponses seront mises  en ligne le plus tôt possible.  Mais si vous voulez mieux les comprendre, il suffit de lire  » échos du chemin de NZA MATEKI.

Une réponse à “ECHOS DU CHEMIN: autour du thème de l’inquiétude et de la mort”

  1. Isis dit :

    Ce livre vau d’être lu. Il est epli d’une nostalgie féconde qui invite au voyage et à la refléxion.

Laisser un commentaire

 

quelques mots parmi tant d'... |
MA PETITE FEE |
Sur une île un trésor |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mona... lit ça!
| le blog de jeanluke et des NEQ
| Le jeux Lyrique