La plume et les mots du Gabon

sociolinguistique, discours, littérature, arts

17 février, 2010

NZA MATEKI: LE DETOUR

Classé dans : critique et analyse — azokhwaunblogfr @ 14:55

Le juste milieu entre tradition et modernité: LE DETOUR

Premier roman de cet auteur, diplomate à la retraite, nous intrigue et nous transporte dès la première page.

le style simple et limpide nous aide à mieux cerner la vie, les habitudes et coutumes d’hommes et de femmes dont le village est menacé de destruction, pour laisser place à une voie de communication viable, donc à la modernité.

Les villageois bien décidés à ne pas se laisser faire, s’organisent pour que si changement il y a, cela leur profite et fasse prospérer et perdurer leur village.

L’intrigue semble bien simple mais elle tient la route. Cela d’autant que l’on en apprend beaucoup sur les coutumes locales (semble-t-il du sud du Gabon). Une force de plus pour la narration est qu’elle est ponctuée par des dialogues friands de paraboles, bien rendues.

Ce roman se lit d’un trait. Ecrit au présent de l’indicatif, il nous permet d’accompagner les personnages dans leurs actions quotidiennes. C’est aussi, on peut le dire, une mini bible de détails ethnologiques.

Après son recueil « contes autour du feu », Nza Matéki nous surprend agréablement avec ce nouvel opus. Gageons qu’il nous en donne plus à l’avenir, car il semble être une véritable bibliothèque vivante.

 Titre:

Le détour 

 maison d’édition:

ALPHA-OMEGA 

 ISBN 9782911464483 

 Date de parution

2009-12-01 

3 réponses à “NZA MATEKI: LE DETOUR”

  1. merey dit :

    j’ai beaucoup aimé ce roman, je tenais à le dire.

  2. Lucien dit :

    impossible de trouver ce roman sur le Net.
    j’aimerais vraiment le lire.
    le mieux est de se le faire envoyer du Gabon, je crois.

  3. Eric Joël Békalé dit :

    « LE DETOUR » de Nza Matéki est disponible aux éditions NDZE. Vous pouvez le commander à partir du site de « ndze.com ».

    C’est effectivement un livre à lire. Il est question du parcours d’un medecin, un fils du village, qui, pour empêcher le déplacement de son village, va monter en ville pour discuter avec les autorités et, ensuite, organiser une forme de résistance par la prise en main, des villageois eux-mêmes, de la modernisation de leur village en construisant une route. Porté par cette dynamique, notre jeune docteur va se lancer en politique jusqu’à devenir Député puis Ministre. C’est une belle histoire. Les palabres (causeries) du village, truffés de nombreux proverbes, sont d’un enrichissement certain.

Laisser un commentaire

 

quelques mots parmi tant d'... |
MA PETITE FEE |
Sur une île un trésor |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mona... lit ça!
| le blog de jeanluke et des NEQ
| Le jeux Lyrique