La plume et les mots du Gabon

sociolinguistique, discours, littérature, arts

25 avril, 2010

DERRIERE LA HAIE DES BANANIERS: une nouvelle de Ludovic Obiang

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 16:33

 Voici une nouvelle dont la force de l’écriture, la complexité du sujet en ce qu’il touche l’individu pris au piège de la dualité  voire de la trivialité entre les autres , tout autre chose et lui  même.   Soutenue par l’interrogation qui se résume en cette question » que se passe t-il Derrière  la haie des bananiers?   cette nouvelle est une  somptueuse découverte! L’écriture est belle, la these complexe, la lecture fastidieuse à la limite du fantasmé ou du refoulé.

 Deuxième nouvelle de Si les crocodiles pleuraient pour de vrai…

16 avril, 2010

STEPHANIE NkOGHE: une plume au service de la science au Gabon

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 10:46

848267087s.jpg848318982s.jpg+

 

Née au Gabon en 1962, Stéphanie Nkoghe est Universitaire de l’UFR ART et Sciences Humaines de Nice Sophia Antipolis, Docteur Nouveau Régime en Anthropologie de la socialisation, Maître en Psychologie Génétique, Maître Assistant CAMES, elle est actuellement enseignant chercheur à l’Université Omar Bongo de Libreville, où elle a occupé tour à tour, les postes de secrétaire générale adjoint du Luto (Laboratoire Universitaire des Traditions Orales), Chef de Département et maintenant Secrétaire administratif et financier du Laban (Laboratoire d’Anthropologie). Elle compte parmi les universitaires qui publient leurs travaux et  sa montée en grade est le fruit d’un travail acharné.

  En 2008, elle publie

 Eléments d’anthropologie gabonaise, Paris, L’Harmattan

 La psychologie du tourisme : Paris, L’Harmattan

Mondialisation et sociétés orales secondaires gabonaises, Paris, L’Harmattan

 Dans le premier ouvrage cité vous trouverez des éléments relatifs à la cuisine au Gabon,

  Merci de nous livrer  vos opinions sur ces ouvrages et surtout les questions dévéloppées par cet auteur.

14 avril, 2010

Une vision autre du Gabon: Anne cécile Makosso-Akendengué

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 9:01

auteur20gabon20makosso20akendengue20220avril2020101.jpg     auteur20gabon20makosso20akendengue20avril2020101.jpg , il est toujours agréable d’avoir un autre regard sur le quotidien de notre pays dont la difference participe de l’universel,  on trouve dans cette oeuvre plusieurs paradoxes, anedoctes, reflexions autour de la socialité gabonaise, loin de tous l les clichés.

Je vous recommande cette lecture.

  Ceci n’est pas l’Afrique, Paris, L’Harmattan,  avril 2010, ISBN:978 2 296 111 38 7

 

8 avril, 2010

QUELQUES PUBLICATIONS

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 18:06

 Matinda ou la désobéissance  de Joèl Moudounga

Rêves d’enfant  de Peggy Lucie Auleley.

 Merci de nous donner des informations concernant ces oeuvres  ( Lieu de publication, maison d’édition, ISBN, nombre de page, etc.).

VIVIANE MAGNAGNA NGUEMA, UNE POETESSE: BELLE ENFANCE

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 17:39

 Avec Belle enfance est le titre du recueil de poèmes  de  Viviane  Magnagna NGuema,  publié en 2005 par La Maison gabonaise du livre.

Merci de nous donner vos impressions sur cette oeuvre. Bien plus, si vous avez des informations susceptibles de nous donner indiquer où se procurer ce livre, merci de nous les faire parvenir.

LE RECUEIL DE POEMES DE Lasseni Duboze dans la presse nationale

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 17:11

victoirelassnyduboze.jpg bonne lecture de cette page   de l’Union sur  » Au bout de mes rêves de LASSENI DUBOZE du 8 avril 2010

NOUVELLE MAISON D’Edition à LIBREVILLE: LES EDITIONS NTSAME

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 13:08

ntsame100.jpg

Sylvie NTSAME (romancière  et secrétaire de direction  de profession) vient d’ouvrir une nouvelle maison d’édition à Libreville. Cette entité qui porte son nom constitue une bouffée d’oxygène pour les littérateurs gabonais et étrangers qui sont souvent en proie aux vicissitudes de  l’édition et de la publication. Nombre d’œuvres restent souvent dans les tiroirs. 

  C’est le 27 janvier que cette entité, située au quartier Zeng -Ayong a été inaugurée, elle est composée d’une salle de réunion, de trois bureaux et offre un cadre adéquat  et épanouissant au développement de  »l’imprimerie » qui nécessite une certaine minutie dans sa réalisation. 

 Cette éditrice battante, est aussi au cœur d’autres préoccupations sociales grâce à son association  » sourire à l’enfance démunie, elle redonne l’espoir et le gout de vivre. 

 Voici ce qu’elle nous dit en ce jour: 

Je n’ai pas donné de mes nouvelles ces derniers temps très occupée par ma maison d’édition. je viens de publier femme libérée, battue qui parle de prostitution et de mariage sur le net aux éditions NTSAME. 

  

voila l’adresse les Editions NTSAME B.P. 16032 Libreville 

tél 00 241  20-82-12  

 Merci de nous faire parvenir vos commentaires si vous avez lu sa dernière publication.

5 avril, 2010

GISELE NDONG BIYOGO NOUS PARLE DU GABON ET NOUS DIT COMMENT SE PROCURER SON ROMAN

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 12:01

Je suis très émue de voir l’intérêt que vous me portez. Avant toute chose, je tiens à vous féliciter pour votre bon travail. Se donner pour mission de faire connaître la littérature de chez nous montre votre ouverture d’esprit, votre fierté d’être Gabonaise et Africaine, mais également votre immense générosité. Tandis que les trois quarts des gens du vieux continent luttent pour leur survie et cherchent donc avant tout à combler leurs besoins primaires, vous avez entrepris de nourrir leur esprit en mettant à leur disposition des références sur les auteurs gabonais. Notre pays n’est petit que de par sa taille, mais riche. Le Gabon est riche par son sous-sol qui regorge de différentes matières premières, mais il l’est plus encore par la matière grise de ses enfants. Au moment où tous les peuples du monde se battent pour la survie de leur culture, grâce à votre blog, vous venez de poser un geste fort qui permettra aux Gabonais de se rattacher à leurs racines et au monde entier de découvrir les trésors cachés de notre beau pays. Les personnes de tous les âges et plus particulièrement les jeunes lisent beaucoup et il faut les encourager à lire. En leur permettant d’accéder aux auteurs gabonais, ils s’identifieront plus facilement et cela peut faire naître l’émulation chez eux. Qui sait où sont cachés aujourd’hui les Alain Mabankou, les Dany Laferrière, les Marie Ndiaye, les Laurent Owondo, les Grégoire Biyogo, les Bessora de demain ? Tout commence par un rêve et qui sait où il peut mener.

Je suis fière de figurer sur la liste des auteurs gabonais. Il n’y a rien qui compte autant que le fait d’être reconnu par les gens qui nous sont chers. Votre soutien me donnera des ailes et je ne saurais jamais assez vous en remercier.

Fraternellement.

Comment se procurer le roman en dehors du Québec ?

Il faut le faire commander par son libraire (FNAC VIRGIN… ) en mentionnant ceci :

Éssila et Élla : Le triomphe de l’amour

ISBN 9782923672410

Gisèle Ndong Biyogo

publié aux Éditions JKA.

Il y a aussi la possibilité de le faire commander par Internet sur Amazone.ca   ou par exemple,  à la librairie Gallimard de montréal

http://www.gallimardmontreal.com/books/view/214677

3 avril, 2010

LES GABONAISES ONT LA PLUME: qu’elles sont jolies!

Classé dans : photos des écrivaines gabonaises — azokhwaunblogfr @ 15:30

elisabethaworet.jpg  Elisabeth Aworet Nguidjombi alleakwewiamina.jpg Allela Kwevi Kaïssa  aidatraor.jpg Aida traoré mariecourrier.jpg Marie courier yatana.jpg Yataïna  ( Berthelot)ludenne.jpg Ludenne Chanie Lassegue charlineeffah.jpg Charline Effah lasseniduboze.jpg   victoire Lasseni Duboze 4002446321811515177241015165060144673323n.jpg  Nadia Myril Magoulounou Eteno  7628127092649594113132265407709587096424s.jpg Melissa Bendome untitled.bmp  Priscillia Aurole Ebotsi Mpemba   ngou100.jpg  Honorine Ngou  36838.jpg Gisele Ndong Biyogo auleleypeggy.jpg Peguy Auleley rawiriangele.jpg Angele Rawiri mintsajustine.jpg Justine Mintsa luciemba.jpg Lucie Mba priscaolouna.jpg Prisca Olouna bessorasandrinenang.jpg Bessora angoobiang.jpg nadege Ango Obiang sylvietsame.jpg Sylvie Ntsame pucherieabme.jpg Pulcherie Abeme Nkoghe   franckfaudresse1.jpg Franck Faudresse mereyapindaedna.jpg Edna Apinda zita3.jpg douka Alidalucetteaoyoubi.jpg Nzeng Ebome  alice.jpg Alice ENDAMNE mbazookassa.jpg Chantal Magalie Mbazoo kassa  origo100.jpg Nadia Origo

 

 

  Merci de nous faire parvenir les photos des écrivaines que vous connaissez. Nous comptons 24. Si vous constater quelques oublis, merci de nous le signaler mais nous pouvons aussi intégrer d’autres femmes qui se sont illustrées dans d’autres domaines auxquels nous consacrerons d’autres mises à jour beaucoup plus classifiées.

1-      Angèle  NTYUGWETONDO RAWIRI 2-       Justine MINTSA 3-      Sylvie NTSAME 4-      Honorine NGOU 5-      Peggy Lucie AULELEY 6-       Nadège Noèlle ANGO OBIANG 7-      BESSORA 8-      Emilie KOUMBA 9-      Lucie MBA 10-  Chantal Magalie  MBAZOO KASSA 11-   Edna  APINDA  12-   Zita Alida DOUKA 13-  Gisèle NDONG BIYOGO 14-  Nadia ORIGO 15-  Synthia NGOMA 16-  LASSENI DUBOZE 17-  Melissa BENDOME 18-  Alice ENDAMNE  19-  Pulcherie ABEME NKOGHE 20-  Prisca OLOUNA 21-   Marie Constance ZENG EBOME 22-   Auriole Priscillia MPEMBA EBOTSI 23- Viviane MAGNAGNA NGUEMA- 24- Nadia Myril MAGOULOUNOU ETENO -25 Charline Effah- 26  Ludenne Chanie Lassegue-27 Yataïna ( Berthelot)-28 Lucie Dissouva-29 Aïda Traoré-30 MARIER Courier-31 Isabelle Abadi-31

ESSILA ELLA, LE TRIOMPHE DE L’AMOUR: roman de Gisèle Ndong Biyogo

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 13:28

biyogoessila.jpg 

  Essila Ella : le triomphe de l’amour. Saint-Pie (Québec) : Editions JKA, 2009. (229p.). ISBN 978-2-923672-41-0. Roman

 Ce roman paraît en novembre 2009 et son auteur spécialiste de la communication est une réelle conférencière dont les talents oratoires puisent leurs enracinements dans le nord du GABON.  C’est sous la houlette de sa grand-mère puis de son père  bercée par le MVETT et tout le lyrisme qui accompagne ce  »livre » sur lequel se fonde tout un imaginaire, tout un socle anthropologique, toute une cosmogonie que cette romancière nous livre certains secrets relatifs au reglement des conflits.

   Voilà un roman qui rend compte de  l’amour avec pour leitmotiv la quête du bonheur: un perpétuel combat.

Ce roman répond non seulement au comment mais relève les possibles comme une réponse aux multiples pourquoi qui gangrènent la vie et auxquels il faut donner sens.

 Résumé

Essila et Ella avaient grandi ensemble dans le quartier d’Akébé Poteaux à Libreville. Les concessions de leurs parents étaient voisines; ils se connaissaient donc depuis toujours. Essila était une petite fille frêle et espiègle. Sa gentillesse, son exubérance et sa grande beauté faisaient d’elle l’enfant chérie de tout le voisinage. Ella, quant à lui, était turbulent, égoïste et se souciait très peu des autres. Il était, par-dessus le marché, bagarreur et colérique …
Essila et Ella étaient les meilleurs amis du monde. Mais l’amitié laissa peu à peu place à une véritable passion amoureuse. Par peur de la réaction de ses parents, Essila obtint d’Ella de ne rien laisser paraître de leurs sentiments. Quand, la veille d’entrer à l’Université, Essila fit part de leur amour à ses parents, son père, courroucé, convoqua Ella, et celui-ci dut lui promettre qu’il ne ferait jamais volontairement souffrir Essila … » (Quatrième de couverture).

 

quelques mots parmi tant d'... |
MA PETITE FEE |
Sur une île un trésor |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mona... lit ça!
| le blog de jeanluke et des NEQ
| Le jeux Lyrique