La plume et les mots du Gabon

sociolinguistique, discours, littérature, arts

  • Accueil
  • > publications gabonaises
  • > Ordures de fiel et dorures de miel: Marc Kaba, une poétique classique au service de l’observation et du rythme du bien dire

3 novembre, 2010

Ordures de fiel et dorures de miel: Marc Kaba, une poétique classique au service de l’observation et du rythme du bien dire

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 11:15

ordures.jpg  Voici un texte de 68 pages  publié chez publibook en 2010, ISBN 978 274 8352580, vendu à 10 euros qui mériterait d’être considéré à juste titre comme un bijou littéraire. Ce discours truffé d’une poésie classique novatrice en ce qu’elle évoque amour, argent, pouvoir et gloire au coeur de la société judéochrétienne gabonaise, est un délice castré entre piété et espérance.  A lire absolument.

marckaba.jpg Qui  êtes -vous Marc Kaba?

 

 Je suis né à Libreville, au Gabon en 1962. Après des études primaires et secondaires ayant abouti à un baccalauréat littéraire, j’obtiens à l’Université Omar Bongo une maîtrise de Philosophie. J’entre alors à l’Ecole Normale Supérieure de Libreville, pour un CAPES de Philosophie. Après plusieurs années comme professeur en lycée, l’ENS m’accueille à nouveau pour la formation de conseiller pédagogique. C’est après quatre ans dans cette spécialité que j’intègre l’IUFM de l’Académie de Lyon, Université Claude Bernard-Lyon 1, où je suis formé comme inspecteur pédagogique du second dégré.

 

6 réponses à “Ordures de fiel et dorures de miel: Marc Kaba, une poétique classique au service de l’observation et du rythme du bien dire”

  1. Leslie dit :

    le titre intrigue.

  2. Leslie dit :

    merci de nous ne faire découvrir.
    c’est beau de voir que les gabonais écrivent de plus en plus.

  3. Lucien dit :

    c’est une belle découverte. les premières pages donnent à penser qu’on ne s’ennuiera pas en lisant cette oeuvre.

  4. Marc KABA dit :

    Merci pour la foi manifestée dans une littérature qui monte en puissance. A vous de nous encourager, nous les écrivains gabonais. Nous ne sommes rien sans vous.

  5. Alban dit :

    J’ai pris grand plaisir a le lire…bien écrit et sujet dans lequel nombreux se reconnaitront…

  6. annie dit :

    hymne à la vie

Laisser un commentaire

 

quelques mots parmi tant d'... |
MA PETITE FEE |
Sur une île un trésor |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mona... lit ça!
| le blog de jeanluke et des NEQ
| Le jeux Lyrique