La plume et les mots du Gabon

sociolinguistique, discours, littérature, arts

11 février, 2009

Que fait le comedien et Humoriste Serge Abessolo?

Classé dans : scène — azokhwaunblogfr @ 9:48

                                                                          COMEDIEN  et HUMORISTE

Serge ABESSOLO

BP : 5500 . Libreville

Tel: +241 07912929

        +33 6 14 65 77 15

cap_9com@yahoo.f

EXPERIENCE   

Juin 1999     Long métrage   Titre:    OREGA

               Réalisateur:              Marcel Sandja

               Rôle:                    Agent de police de l’air et des frontières

               Production:              Centre national du cinéma ( CENACI)

               Pays:                    Gabon

Juillet 2000   Long métrage   Titre:     DOLE

              Réalisateur:             Imunga Ivanga

              Rôle :                   Animateur télé du jeu Dolé

              Production :             CENACI / DIRECT ET DIFFERE

              Pays:                   Gabon/France

Avril 2001    Long métrage  Titre:     LES COUILLES DE L’ELEPHANT

              Réalisateur:             Henri Joseph Koumba

              Rôle:                    Kinga     ( chauffeur du député Alévina)

              Production:              CENACI / ADELAIDE Production

                                       Pays: Gabon / France

Juillet 2004  Série TV     Titre:       LES ANNEES ECOLE ( épisodes 1 à 8)

              Réalisateur:             Henri Joseph Koumba

              Rôle:                    RAITA (Prof principal de la TS1)

              Production:              IRIS COM et CENACI

              Pays:                    Gabon

Avril 2005    Série TV     Titre:       INSPECTEUR SORI

              Réalisateur :              Mamadi Sidibé

              Rôle:                     Inspeteur Blaise

              Production:              ADELAIDE Production / CENACI

              Pays:                    France / Gabon

Juillet 2005 :   Suite                   « LES ANNEES ECOLE « (épisodes 9 à 18)

Juillet 2006 :   Reprise tournage      « LES ANNEES ECOLE « (épisodes 19 à 24)

Février 2007 :      Série TV  Titre :             Ma Famille

                    Réalisatrice   :           Akissi Delta

                    Rôle                : Serge Abessolo l’ami Gabonais de Bohiri

                    Production     :      LAD Production

                    Pays :                Coté d’Ivoire

Mai 2007   Long Métrage   Titre :          Virus

                    Réalisatrice :           Bleu Brigitte

                    Rôle               :     Mr Aka

                    Pays :                Cote d’ Ivoire

Juin 2008        Court Métrage     Titre :        Le Divorce

                         Réalisatrice :        Manouchka K . Labouba

                         Rôle  :                    Magloire

                         Production  :         CENACI / SLOGF

                         Pays  :                         Gabon

AUTRES:

One man show au CCF de Libreville:

        février 2001 : Serge Abess

       mars 2002 : Il était 2 fois Serge Abess ( Les Sergeries d’Abess)

        mai 2003 : 10 Ans de moi

        mars 2004 : Coucou me revoila

        avril 2005 : Je suis Candidat

        juillet 2006 : Les Aventures de Fabio & Pitchou

 - 39 ans

- Sports: Hand Ball niveau D1 de 1998 a 2005,

  football

Merci de nous donner vos impressions si vous avez pu vous rendre à ces spectacles                                                              

               

3 décembre, 2008

Michel Ndaot met en scène » Tant que les femmes auront des couilles »

Classé dans : scène — azokhwaunblogfr @ 13:06

Gabon : Michel Ndaot met en scène

« Tant que les femmes auront des couilles »

Gabon-Culture-Théatre

Par Célia Lebur

Date de parution : mardi 2 décembre 2008. Cette pièce est jouée au centre culturel français de Libreville ce 4 et 5 décembre aux heures habituelles c’est -à-dire à 20 heures 30 mn.  Soyez nombreux.

LIBREVILLE, 2 décembre (Infosplusgabon) – Alors que le mois du film documentaire se poursuit au Centre culturel français (CCF) de Libreville, une pièce écrite par Ludovic Obiang, y sera présentée pour la première fois ce vendredi. La pièce de théâtre originale intitulée « Tant que les femmes auront des couilles », mise en scène par le Gabonais Michel Ndaot, devrait faire des heureux. Infosplusgabon a rencontré Michel Ndaot.

En quelques mots…

Un palais, enclos du pouvoir, abrite un univers futuriste, où les rôles se sont inversés. Ainsi règnent les femmes, sur des hommes réduits en esclavage. L’issue en est-elle meilleure ? On retrouve les mêmes vices du pouvoir, les mêmes luttes intestines pour se l’accaparer, auxquels s’ajoute le bannissement du pêché suprême, le désir charnel…

Au sommet, quatre femmes : la Régente, bientôt destituée pour ses faiblesses sexuelles, l’Indicatrice, symbole de l’armée comploteuse, la Procureuse, image de la justice détournée, et la Communicatrice, omniprésente dans tous les camps.

Face à ce régime dur et sans pitié, les hommes, surnommés « kk », s’organisent, forment une rébellion, sans jamais oser l’affrontement direct avec les dirigeantes.

Qui sortira gagnant de cette guerre du pouvoir, le nouveau sexe fort, ou l’ancien ? A moins qu’un androgyne, espèce hybride, vienne les départager…

Ce projet trouve sa spécificité dans la collaboration continue entre un auteur, Ludovic Obiang, et le metteur en scène Michel Ndaot, autour d’une pièce qui n’est pas encore éditée.

Si la pièce a beaucoup plu à ce dernier, c’est le travail entre écriture et mise en espace qui l’a rendue passionnante. En outre, Michel, à travers la plume de Ludovic Obiang, retrouve le genre dramatique dont il a fait son apanage, dans une pièce complexe, où le choix des lumières, clair-obscur, intimide.

« Vivre, créer et mourir à Elbez ».

Le metteur en scène, qui est également comédien, concède qu’il n’arrive que difficilement à vivre de son art, et doit multiplier les activités annexes, telles que les interventions dans les écoles, afin de sensibiliser les plus jeunes aux attraits des métiers du spectacle. De même qu’il peine à trouver où présenter ses créations.

Mystère…vite élucidé. « Le soutien à la création artistique en général, et théâtrale en particulier, est inexistant dans notre pays », regrette Mr Ndaot. Point de subventions, point de théâtre national, et point de ballet national. Ainsi, hormis le CCF, la capitale n’offre aucun espace pouvant abriter les oeuvres théâtrales de ses artistes.

Conséquence logique, le milieu théâtral et ses productions y sont très marginaux, le pays ne comptant pas plus d’une dizaine de metteurs en scène de théâtre. Il faut dire que cet art, qui permet l’expression d’un regard subversif à peine déguisé, peut faire peur.

A défaut, Michel Ndaot souhaiterait pouvoir présenter ses pièces dans les autres pays de la sous-région. « Les autres viennent chez nous parler de leurs guerres, et nous, n’avons peut-être pas de guerre, mais on a des choses à dire », a-t-il indiqué.

Il salue à ce titre les initiatives qui permettent les échanges internationaux et la coopération créative entre les gens de théâtre, comme il en existe chez le voisin, avec les Rencontres Théâtrales Internationales du Cameroun (RETIC), qui ont lieu chaque année.

« Je travaille pour mettre en scène ce qui est tiré du vrai, ce qui fait bouger l’Afrique, c’est ce qui me fait réagir », a-t-il poursuivi.

Selon le metteur en scène, ses principes sont un obstacle à l’épanouissement de sa carrière, expliquant le fait qu’il tourne aussi peu. Car l’artiste, indocile, ne se prive pas de dénoncer les maux du continent noir qui le choquent, comme il l’a déjà fait avec la mise en scène des textes engagés de Pierre Claver Akendengué, musicien-poète (Powé, 2005).

« Mais bien sûr, le prix de cette liberté, c’est une certaine précarité », conclut-il, un brin amer.

FIN/IPG/CLE/2008

© Copyright Infosplusgabon

24 juillet, 2008

Serge Abessolo: écriture , mise en scène et fulgurance

Classé dans : scène — azokhwaunblogfr @ 8:49

abessolo.jpg Voici un comédien gabonais qui se rit de ce qu’il voit, observe, conte, …; nous nous ferons un plaisir de vous offrir ses textes  et de glisser queqlues mots sur ce type de théâtre populaire, celui qui rassemble les foules et permet de sortir des miasmes de la société.  Ce théâtre que nous qualifions de populaire et que défend avec force et rigueur le critique littéraire Pierre Fandio, est un art à part entière ( cf Nouvelles voix et voies nouvelles de la littérature orale camerounaise in revues .org et dans Semen, 18, De la culture orale à la production écrite: littératures africaines, 1999 ). Il n’est  certes pas « publié  », mais c’est tout de même un travail verbal, porteuseur d’humour et de morale sur lequel il convient de se pencher.

Grâce à vos interventions, à vos sketchs préférés, nous dresseron ensemble une « thématique » des mots de cet homme de la scène.

Merci de nous faire partager vos impressions.

30 mai, 2008

Le genre théâtral: trois auteurs Gabonais

Classé dans : publications gabonaises,scène — azokhwaunblogfr @ 8:53

img.jpg Laurent Owondo., on connait plus le romancier avec Au bout du silence.

 Cependant il est aussi un dramaturge de renom:

Boursier du Centre national du Livre – 1989

Né en 1948 à Libreville. En 1969, il entame des études supérieures d’anglais à l’Université d’Aix-en-Provence, études qu’il poursuivra à la Sorbonne où il obtient un Doctorat de 3e cycle en littérature américaine. Assistant à Meseley Art School, Birmingham (Grande Bretagne), puis à Hamilton College, New York (Etats-Unis), il enseigne la littérature américaine à l’Université Nationale Omar Bongo de Libreville depuis 1980.
Il est directeur du Théâtre National de Libreville en avril 1994.

 Ses publications
La muraille, récit, publié dans la revue Itinéraire, 1976.
Au bout du silence, roman, Hatier , 1985, réédition en mars 2003, Prix de la Fondation Léopold Sédar Senghor en 1987.
La Folle du Gouverneur, théâtre, Ed. Lansman, 1990.
La Vitrine au bord de la mer, nouvelle, in Revue Noire n° 5, juin 1992.

Inedits:

Ndjana ( la faim en langue myènè) 2006

Les Impurs, théâtre, 1969.
Misoko, théâtre, 1994.

Comedien

 L’Ombre de Liberty, film de Imunga Ivanga, 2005 , théâtre, 1969.

Mise en scène: -La folle du gouverneur : mise en scène de Robert Angebaud et Dominique Douma, 7ème Festival International des francophonies en Limousin, Limoges en 1990.

Missoko, mise en scène de l’auteur, théâtre de la rencontre, Libreville, 1994.

La folle du gouverneur: présente deux facettes de l’Afrique, deux visages de femmes qui font partie de la même histoire, du râve… ou du même cauchemar. Une oeuvre allegorique mettant en jeu les fondements de la colonisation, les dérapages de la décolonisation et le rôle ambigu des nouveaux pouvoirs locaux.

Le genre théâtral au Gabon: qui écrit et joue?

Classé dans : publications gabonaises,scène — azokhwaunblogfr @ 8:18

 Dans cet article, notre préoccupation est de trouver des internautes capables de nous dire quelles sont les troupes de théâtres connues au Gabon et dans quels types de representations se lancent-elles.

Théâtre de l’utopie: société

Théâtre express: satire, humour

Théâtre de la rencontre:

Théâtre national

Nzimba théâtre.

Théâtre de l’ailleurs ( Icad)

Théâtre du département d’Anglais de l’université Omar Bongo

 Ce que nous recherhons ici c’est de meubler ces énumérations sommaires par des pièces écrites publiées ou non.

24 mai, 2008

Nzimba théâtre 1995-1998 par Ozenga Nzoghe Nadia

Classé dans : scène — azokhwaunblogfr @ 14:02

  L’université Omar Bongo compte en effet plusieurs troupes théâtrales qui participent au mouvement culturel de cette institution universitaire et de la cité tout entière. Si certains textes présentés au public sont le fruit d’une plume alerte, belle et publiée, il n’en demeure pas  que de nombreux textes joués sont le fruits de jeunes talents et attendent encore de recevoir l’agrement d’une maison d’édition. Les thèmes représentés sont très variés et les auteurs multiples. Nadia Ozenga Nzoghé  ( psychologue de formation universitaire  et amatrice de la scène ) nous donne ici les grands textes joués et representés  par cette troupe de théâtre durant plus de trois ans.

 1995: « Le bruit » produit par AS Nziengui

 Acteurs: As, Roger Ella Mba, Kaas, jules Ngate, bijou (Jeanette Mbondzi), Nathalie Ndoume, pélagie Orevouno, Guy-patrick, Jean-aimé Nfoula, Jean bosco Edzang, Ndjengue Fidèle, Gacyen Mouely,Daudet. 

A la deuxième reproduction en 1996: certains ( a certains acteurs de 1995 , se sont rajoutées: nadia Ozenga Nzoghe et Chantale Hamann

1996:  » Cahier d’un retour au pays natal  »de  A.Césaire.

 Mise en Scène   Lamine, As, Roger Ella Mba.

Acteurs: Nadia Ozenga, Chantale Hamann, Mbondzi Jeanette, Orevouno Pélagie..

 « Eloge à la nature » mise en scène : Roger Ella.Mba

1997: « Négritude » mise en scène Roger,

acteurs: tous presque des garçons comme des filles se sont rajoutés, Nfono cosette, Mylène, Néné Patrick.

 « La retraite » de David Joamanaro, mise en scène Roger, kass, Aristide, Nadia Nzoghé.

Mise en scène Aristide Kassagoye et Jules.

nouveau acteurs: Cosette, Prisca, cornélia ,  Néné, patrick, Fidèle, chantale, ryad (le comorien), un jeune français professeur  de maths qui était acteur principal avec moi, son nom Bourghesi, Alvaro, Clotaire et

 » Le philosophe et l’avare« : mise en scène Roger et les trois metteurs en scène précités.

Acteurs: Chantal,  Nadia, Masta, Kaas, Fidèle, Mboulogou Guy-patrick, clotaire, Roger 

 » Le soulard  » de vincent de Paul Nyonda, mise en scène Ella Roger.  comédiens: Jules, Kass, Nadia, Jules.

1998: « Et les mots pour le dire arrivent follement » de Lucien Ditougou, mise en scène Roger Ella Mba,

acteurs: cosette, Pandzou Landry, chantale, moi, kaas, jules, jean patrick, néné patrick, clotaire, ryad.

« Le coup de vieux » de Sony  Labou Tansi et  Caya Makhélé,

1999: « Eyama » de As,

« Salve de sang » de Ken Sarow Wiwa,

« le Procès «  de Fidèle Ndjengue.

2000: « La Paques de Jésus » de Jean Bosco Edzang.

 Pièce écrite  par les élèves de Djoué Dabany: « le mariage troublé ».

 Actrice: Patricia Bavékoumbou.

Ozenga Nzoghé Nadia

> __________________________________________________

25 avril, 2008

Jeudi 15 mai: Les demons de Koumalaya

Classé dans : scène — azokhwaunblogfr @ 8:28

 Le théâtre express crée par Pierre Monsard Siégu poursuit ses activités et se produira au Centre culturel Français Saint-Exupéry de Libreville ce jeudi 15 mai à partir de 20 h 30 Les démons de Koumalaya est une composante des gaboniaiseries.  Cette représentation abordera une thématique varié: chomage des diplômés ,  gestion de l’Etat, echec scolaire,  … C’est tout un pannel des maux et des mots qui minent la société gabonaise  qui seront mis en exergue.

Mise en scène de Massous ma Mounguegui et Christian Nzigou.

Du rire, à la prise de conscience en passant par la responsabilité,  la reflexion et l’engagement, voilà les objectifs poursuivis par cette trentaine de comédiens.

Le reflexe théâtre, il nous sort des enfermements et Expressement.

9 février, 2008

Le théâtre express : Pierre Monsard Siegu

Classé dans : scène — azokhwaunblogfr @ 11:51

img.jpg  Ici se joue la parenthèse de sang de Sony Labou Tansi. Mise en scène Pierre Monsard Siégu en 1996 au Centre Culturel Français de Libreville. 

Dans cet article  que nous garnirons au fur et à mesure, nous souhaitons mettre en ligne, ce qu’à été, ce qu’est le théâtre express crée sous l’impusion de celui qui considérait la littérature comme une expression plurielle et pour mieux le montrer, il donna vie à la troupe dénommée Théâtre express, aujourd’hui conduite par Didier Taba Odounga, Professeur de lettres africaines à L’université Omar Bongo  de Libreville au Gabon.

 Les Principaux acteurs de la  Troupe  que nous connaissons

  Khady Diaye ( épouse Monsard), Nguéma Méyé Sylvain, Lucien Ditougou ( Cahier d’un retour au Pays natal d’Aimé Césaire), David Ella Mintsa ( Rôle du journaliste dans l’adaptation du Le Pleurer -rire d’ Henri lopès), Hawa Eva Al’Hassane ( Tup Man, journaliste américaine que voulait séduire Bwakamabé na sakadé le grand dictateur. ) dans  l’adaptation du pleurer rire,  Mpenga Annie Lucienne,  Mebe Sophie ( Hymne national d’Afrique du sud ), Ngniangué Gyslaine ( La chevauchée de l’hypopotame), Diane Monsard Pascal, Monsard Diane, Kodou Ndiaye, Frederic leckyou ( Bwakamabé na sakadé),  Massous ( Alias le roi Mouanga, chef de d’oeuvre de Vincent de Paul Nyonda), Nzé Angara ( les verres de terre, les asticots), Landria Ndembi, Imongo Herman ( Chaka de Léopold Sédar Senghor), Antoinette (  Stéphanie Forester, adaptation du feuilleton top modèle),  Mamita

 Merci de nous faire parvenir les noms de ceux que nous n’avons pas connu et qui compose aujourd’hui l’effectif de cette troupe théâtrâle

Les pièces jouées par cette troupe: Le pleurer-rire ( adaptation de Pierre Monsard, La parenthèse de Sang de Sony Labou Tansi, Le roi Mouanga de Vincent de Paul Nyonda,  Chaka de Léopold Sedar Senghor, , es Gaboniaiseries de Pierre Monsard Siegu),  Antoine m’a vendu son destin ( Sony Labou Tansi)

Annie de la Roncière.  

 

quelques mots parmi tant d'... |
MA PETITE FEE |
Sur une île un trésor |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mona... lit ça!
| le blog de jeanluke et des NEQ
| Le jeux Lyrique