La plume et les mots du Gabon

sociolinguistique, discours, littérature, arts

18 octobre, 2011

Edna MEREY APINDA: CE REFLET DANS LE MIROIR EST SON DERNIER RECUEIL DE NOUVELLES

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 13:46

cereflet.jpg

 Ce reflet dans le miroir -
AUTEUR: Edna Merey-apinda
Jets D’encre
www.http://www.jetsdencre.fr/
Parution : 01 Octobre 2011
NOUVELLES
194 PAGES

ISBN 9782354852603
Prix éditeur ttc : 17.50 €

 J’espère qu’au soir de vos lectures , vous déclinerez les thèmes majeurs en plusieurs couleurs et formes aux sens instructifs significatifs.

 

28 juillet, 2011

Mystery of Mount Brazza: english text by Steeve Nze.

Classé dans : livres écrits par des gabonais en anglais — azokhwaunblogfr @ 8:14
 
 

Mystery of Mount Brazza: english text by Steeve Nze.  dans livres écrits par des gabonais en anglais 9781451231779

Mystery of Mount Brazza, The: Inspired from a True Story

by Steeve Nze

Price: $29.95 Add_To_Cart dans livres écrits par des gabonais en anglais  View_Cart

Product Details

ISBN: 978-1-4512-3177-9

# Pages: 210 Pages

Dimensions: 6 x 9

Format: Softcover

Product Description
Despite the motivational reasons that conducted them to that region, the two geologists still hadn’t figured out why their ways had come together in that mission trip. And this was not going to happen any time soon. To Scott, meeting Eva on the train was just one of the nice surprises providence had placed on his way to facilitate things for him. Providence might really have smiled at the ARCD people by allowing them to discover the treasure they had searched for years, and then by placing company on Scott’s way to make things easy for him. Was having Eva’s company really going to make things be the way Scott wanted? To Eva, the mission trip was viewed from a different perspective. It was the way things were to turn out until they made it to the mountain.

Inspired from a true story:cette histoire est  s’inspire d’un fait réel.

bonne lecture.

13 juillet, 2011

Ditsingouli: le journal d’une gabonaise de Beny, une écriture cathartique

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 19:38

ditsingouli.jpgCe journal est le récit authentique d’une femme africaine qui a grandi au Gabon avant de partir vivre en France.

On la découvre vulnérable, mais courageuse. Ne baissant jamais les bras, à ses risques et périls, elle affronte les épreuves difficiles et les frustrations de tous ordres avec bravoure.

Ce témoignage est né dans les doutes et les larmes. Il doit son existence à un épisode tragique de la vie de l’auteur : celui où un de ses enfants a frôlé la mort. Se retournant alors sur son propre destin chahuté, elle a décidé de se confronter à l’écrit, comme une décharge affective réitérée, comme une thérapie libératrice

ISBN : 9782362520150

Pages :308

Genre : Témoignage

Publication: 4-2011

Edition: Melibée , France.

 

30 juin, 2011

Une larme de désespoir: Gylis Michel Allogo, une plume de l’affect

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 14:03

unelarmedespoir.jpg

Une larme de désespoirGylis Michel Allogo

Soucieux du bien, conscient de la valeur de la vie, féru de photographie, André est, à vingt-six ans, un jeune homme qui n’aspire qu’à devenir un être sur lequel on peut compter. Un élan intime qui, après une enfance contrariée, l’a conduit à devenir enseignant. Fiancé à Camille, il paraît ainsi tracer un cheminement paisible dans l’existence… Deux événements vont toutefois infléchir sa trajectoire et bouleverser le cadre de sa vie. Ces mystérieux appels téléphoniques d’une inconnue qui dit l’aimer d’une part; l’accident dont est victime l’une de ses élèves d’autre part. Deux faits que rien ne relie en apparence… Et pourtant…
Le passé emprunte souvent des voies méandreuses pour chambouler le présent, jouant des circonstances et des rencontres pour abolir les degrés de séparation entre les êtres qui se sont perdus de vue ou qui n’ont pas encore eu la chance de se découvrir. Une vision dont s’empare G. M. Allogo pour composer une œuvre romanesque qui, à mesure qu’elle progresse et éclaire ses mystères, nous saisit un peu plus aux tripes… Une emprise totale à laquelle le héros poignant d’humanité que constitue André n’est pas étranger, lui dont la bonté et la candeur en font un modèle.

GBS_setLanguage(‘fr’); GBS_insertPreviewButtonPopup(‘ISBN:9782748353129′, 550, 400); GBS_setViewerOptions({‘showLinkChrome’: false });Une larme de désespoir: Gylis Michel Allogo, une plume de l'affect gbs_preview_button1

 

Prix : 16 €  -  132 pages  -  ISBN : 9782748353129  -  Roman sentimental

En publiant, Une larme de désespoir, Gylis   Michel, Allogo donne au lecteur à voir le monde à travers les aventures d’André dont la passion pour la photo rappelle à bien des égards l’attrait de l’image pour Joseph Iquaqua l’un des premiers gabonais qui a su donner à cette  » expression  » culturelle, un sens à la fois artistique qu’économique au Gabon.  Un filon exploité par notre héros aux prises entre turpitudes existentielles, plaisirs et désirs. Une véritable épopée sentimentale. Entre raison et passion, argent et pauvreté, dépassement et  stagnation/ résignation.

Nous attendons vivement vos analyses et commentaires

ISBN/ 978 27 48 35 31 29

Publibook, 2010.

132 pages.

13 mai, 2011

kABA MARC,  »sous le pont de bomo »: un existentialisme conjugué au  »passé-présent » et au  »présent du passé »

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 10:51

Au soir de ma lecture de  » Sous le pont de Bomo », je constate avec force que je ne m’étais pas trompée en criant que je venais de découvrir une puissante plume gabonaise. Cette seconde publication  que je lis justifie mes jugements. En effet, après avoir parcouru la véritable leçon de vie sur la différence entre fatalité et fatalisme, entre envie de se dépasser et tentacules méandreuses et nauséeuses d’un passé mal assumé et d’un avenir toujours à conquérir, en faisant fi d’un passé non glorieux, je constate ici que l’existentialisme sartrien ( on est que ce que l’on se fait soi même) peut être  une philosophie de vie qui a sa valeur dans une société où ressembler aux autres, à ceux qui ont  » réussi » constitue la pierre que le condamné ( comme Sisyphe de Camus), le mal loti, doit rouler, oubliant pour sa part ses limites à être les autres qu’il ne sera d’ailleurs pas.

Bien mis en valeur par des phrases complexes au développement instructif, soutenues le plus souvent par des propositions subordonnées relatives qui permettent de mieux caractériser, mieux faire comprendre l’essence des sujets et des objets  évoqués, cette écriture du passé-présent et du présent du passé de Ndoka( p.98), est une véritable fresque sociale..

Partir du simple au composé, en y adjoignant des nuances résolument significatives  font de ‘’ Sous le pont de Bomo’’ l’antithèse de ‘’sur le pont de Bomo’’ véritable lieu d’ouverture par des échanges discursifs les plus inattendus. On passe en effet de la possible confrontation à la révélation de la vérité, à la prise de conscience fondamentale d’une certitude souvent niée.

Il semble que cette dernière git   ‘’Sous’’ le pont de Bomo et qu’en se mettant sur lui, les effluves du vrai  ou de la réalité remontent à la surface et parviennent jusqu’aux yeux des promeneurs  pas toujours solitaires comme Ndoka.

Le vocabulaire varié et les synonymes indexés aux verbes, adverbes et adjectifs, donnent aux noyaux  » noms » ou autres prédicats la force, la puissance et le rythme d’un discours coulant aux confins de la réalisation de l’homme dans un monde composé de valeurs individuelles, plurielles, différentes et souvent complémentaires pour peu que l’on sache les mettre ensemble.

Charnet Annie Lucienne

 Sous le pont de Bomo, 2011, Libreville, les éditions Odette Magangna, ISBN: 978-2-919487-02-8

18 avril, 2011

pulcherie abeme nkoghe présente ses oeuvres à port-gentil le 20 avril 2011

Classé dans : Dédicaces — azokhwaunblogfr @ 11:47

pulcherie abeme nkoghe présente ses oeuvres à port-gentil le 20 avril 2011 dans Dédicaces pdf affiche11.pdf c’est à la salle des fêtes du collège raponda walker que pulcherie abeme nkoghe présentera ses trois récueils de poèmes à port-gentil, entrée gratuite.

11 avril, 2011

Sous le pont de Bomo, le second roman de Marc Kaba

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 9:50

souslepontdubomo.jpg 

 Quelques mots sur le  thème évoqué

Le nom, dit-on chez nous, est esprit,; et même, bien souvent, esprit maléfique. Plus vieux, plus fort et plus lourd que celui qui le porte, un nom sait traverser les âges et les époques, au point de fixer, de créer un rapport singulier entre un enfant et son ancêtre.
L’ancien et le nouveau ne font-ils pas un chez le même serpent aux interchangeables peaux ? Pour l’avoir vérifié à ses dépens en recevant, à la naissance, le nom et les pouvoirs cachés de son défunt grand-père sorcier, Ndoka voudra le faire payer à son propre père Tseyi, l’imprudent artisan de ce baptême-renaissance.
mais Tseyi parvient à lui opposer lui aussi des moyens mystiques d’envergure.
leur combat de titans, engagé sous la forme d’un monstrueux cochon sauvage et en crocodile géant devenus, les rendra tous deux prisonniers d’une immense et indémolissable nasse mystique placée au fond de la rivière Boungui, sous le pont de Bomo.

 ce livre est disponible sur amazon.fr, il coute environ 15 euros

On le retrouve aussi à la fnac

A Libreville et à port-gentil, il se vend à 9.000 cfa.

Une écriture délectable, instructive. Le style est bien fouillé.

Le poids et les valeurs du » nom », ici, le terme d’adresse ou l’appelatif joue sur le destin, un véritable enjeu sociologique.

25 mars, 2011

Après grand ecart, Eric joèl revient en 2010 avec Le cabinet ministériel et en 2011 avec Pour une diplomatie gabonaise au service du developpement

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 12:05

Après grand ecart, Eric joèl revient en 2010 avec Le cabinet ministériel et en 2011 avec Pour une diplomatie gabonaise au service du developpement pdf affichelivresejb.pdf

 

 Ces deux nouveau livres sont beaucoup plus centrés vers la diplomatie, une thématique qui s’infère à sa profession. Cet homme d’expérience et ce lecteur avisé nous donne les clés de la compréhension du focntionnement diplomatique et les processus qui reglemente ce versant du développement économique et social des sociétés actuelles.

 

 

Le roi de Libreville: le nouveau roman de Jean Divassa Nyama

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 10:44

Le roi de Libreville: le nouveau roman de Jean Divassa Nyama pdf brochureroidelibrevillenet.pdf

 Merci de laisser vos commentaires et analyse.

Ce livre est en vente sur amazon à 9.5 euros .  bonne lecture.

28 février, 2011

Andre Zoula recidive: un roman, une voix…

Classé dans : publications gabonaises — azokhwaunblogfr @ 15:29

lavoixdelombre.jpg 

La Voix de l’ombre

Par André Zoula

Thème : Roman d’aventure
Genre : Roman
166 page(s) noir et blanc
Format classique 13/20 cm

Ouvrage publié le 18/01/2011

ISBN : 9782812140150

 Resumé de l’auteur:

La Voix de l’ombre est une tentative de reconquête de l’héritage ancestral. C’est une problématique de la perte des valeurs du Noir dont la mémoire reste fortement impactée par le désordre historique de l’Occident. Il ne s’agit pas des seuls peuples d’Afrique, mais de tous ceux qui connaissent ou qui ont connu l’exploitation, la dictature de ceux qui s’estiment « forts » et/ou « civilisés », et qui croient aujourd’hui avoir perdu leur identité. Ici, c’est la recherche de l’équilibre culturel, de la reconnaissance des valeurs de l’Autre, gage de vie et de progrès universel.
Ebène Anvame est une jeune fille d’une dizaine d’années. Unique enfant de ses parents, elle est choisie par les ancêtres pour reconquérir ce qui est devenu pour son peuple la seule voie lui permettant de retrouver sa nature originelle. L’héroïne se lance dans une aventure où seuls le pouvoir des ancêtres et sa connaissance de la culture de l’Autre lui servent de guide. Mais tout au bout du chemin, il y a la mort, l’amour et le rêve.


1...56789...38
 

quelques mots parmi tant d'... |
MA PETITE FEE |
Sur une île un trésor |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mona... lit ça!
| le blog de jeanluke et des NEQ
| Le jeux Lyrique